A voir à la télévision

Publié le par auframi-53

17 avril France 2 à 23h : 'La mort est dans le pré '
 La nocivité des pesticides sur le déclin des abeilles prouvée

17 avril France 2 à 23h : 'La mort est dans le pré ' , un film d'Eric Gueret sur les dégâts des pesticides sur la santé des agriculteurs. Un film essentiel à voir pour comprendre l'envers du décors du système agricole actuel basé sur les pesticides . Générations Futures à contribué à ce film. ..faites connaître ce film autour de vous en faisant buzzer cette annonce !! :

 

 Pour voir la bande annonce du film c'est ici

 

       A bientôt.....

Commenter cet article

jeanine et rené 12/04/2012 07:48


bonne idée ce film, defendons ces petites abeilles, amitiés 

patriarch 12/04/2012 07:11


Et tout le monde le sait....comme l'entretien des centrale nuclaire qui nous était conté à la TV il y a deux jours.... le guvernement est en train de nous rouler dans la "farine"... Bises

Perrine 11/04/2012 21:43


Les agriculteurs et autres producteurs doivent refuser d'employer ces produits, bien sûr le rendement est moindre, et les prêts doivent être remboursés, donc il faut produire. Et puis n'oublions
pas , nous respirons cette pollution mais notre assiette est infectée à chaque repas et la maladie s'installe pour bon nombre d'entre nous, cancer, maladie d'alzheimer, SEP,et autres 
maladies dégénératives. Notre société est pourrie et aucun candidat ne pourra rétablir la qualité de vie souhaitée par nombre d'entre nous.


A bientôt Rémi

ZAZA 11/04/2012 18:07


Merci pour l'info Rémi. Merci. Bises et bonne soirée. ZAZA.

Claire-Cerise 11/04/2012 18:05


Oui, c'est un gros problème et il n'y a pas que les agriculteurs .. il y a tous les habitants qui vivent au milieu des champs ! C'est le cas pour nous ! Cela fait 8 ans qu'on subit les
engrais chimiques qui sont déversés dans le grand champ à côté de chez nous ! Je ne sais pas ce que c'est comme produit, mais il est infecte à respirer et nous en avons pour une journée entière à
chaque fois, voire plus ! Ce jour-là, on est obligé de laisser les fenêtres fermées mais l'odeur passe quand-même !! Elle est tenace ! Sujet grave que tu nous mets ce soir Rémi ! Bizh et bonne
soirée quand-même !